Identification

Email :

Mot de passe :

Mot de passe oublié


"Conformément aux règles du code de déontologie de la profession, certaines rubriques de ce site ne sont accessibles qu'avec l'identifiant et le mot de passe que votre vétérinaire vous a délivré lors d'une consultation."

Actus Clinique

Consultez les dernières actualités de votre clinique vétérinaire

Accueil > Actualité générale

Fiche conseil - Le lapin

Selon les études, 45 à 80% des lapins non stérilisées de plus de 2 ans développent des tumeurs utérines. La stérilisation diminue aussi le risque de tumeur mammaire, surtout si elle est effectuée jeune. L’alimentation de votre lapin est-elle équilibrée ? Une mauvaise alimentation prédispose aux problèmes dentaires, à la stase digestive (constipation pouvant être mortelle chez le lapin), et aux calculs urinaires (alimentation trop riche en calcium).

Oui le lapin fait aussi partie des NAC !

Les lapins sont d’excellents animaux de compagnie, à condition de les traiter avec beaucoup de douceur. Dans la nature, ce sont des proies. Par conséquent, ils sont stressés de nature et cachent la douleur ou la maladie le plus longtemps possible (par crainte des potentiels prédateurs). Un lapin qui est visiblement malade doit impérativement être vu en urgence par un vétérinaire habitué à soigner cette espèce.

Environnement

Pour habituer votre lapin à la litière, repérez où il fait ses crottes et placez une litière à cet endroit. Par la suite, la litière pourra être déplacée. Il est recommandé de couper les griffes de votre lapin, pour votre confort et pour éviter qu’il ne se blesse en se coinçant une griffe quelque part.

Soins préventifs

Les lapins doivent être vaccinés contre la myxomatose et la maladie virale hémorragique à partir de 1 mois, avec des rappels tous les 6 mois. Ces visites seront l’occasion de contrôler l’état des dents. Il est important de vermifuger votre lapin. Les lapines non stérilisées développent fréquemment des tumeurs utérines après l’âge de 4 ans (c’est le cas de 75% d’entre elles). Les lapins mâles matures sont territoriaux et se battent entre eux. Il est donc important de faire stériliser les lapins des 2 sexes.

Alimentation conseillée

La base de l'alimentation du lapin doit être constituée par du foin de bonne qualité (de couleur verte, qui sent bon), en évitant le foin de luzerne trop riche en calcium. Le foin permet d'user les dents du lapin grâce à un mouvement de va-et-vient. Au contraire, le pain et les pierres à lécher n'usent pas les dents des lapins.

Les lapins absorbent tout le calcium de leur alimentation car ils sont adaptés aux milieux pauvres en calcium dans la nature. En captivité, l'alimentation riche que nous leur donnons peut être responsable d'un excès de calcium dans l'organisme et du développement de calculs urinaires. Par conséquent, on évitera de leur donner des légumes riches en calcium comme les endives, la mâche, le choux, les fanes de carottes ou de radis.

Le reste de l'alimentation doit être constitué de légumes variés (salade, tomate, poivron, et en petite quantité : carotte, coriandre, persil, aneth...). De temps en temps, un morceau de fruit peut être donné comme friandise (pomme, fraise, myrtille, etc.). On évitera les gâteaux au sucre et au miel qui prédisposent à l'obésité, source de nombreux problèmes (stase digestive, problèmes pour faire la toilette, pododermatite). 

Les granulés pour lapin sont optionnels. On peut en donner chez les jeunes, à condition qu'ils ne soient pas à base de luzerne et qu'ils soient homogènes pour que le lapin ne trie pas. Attention à ne pas en donner plus que 2 cuillères à soupe par jour car le foin doit rester la base de l'alimentation pour l'usure des dents.

Les granulés

Choisir des granulés extrudés et non des mélanges de graines. Ces derniers sont souvent trop gras et le lapin aura tendance à les trier. Les granulés à base de luzerne sont adaptés aux jeunes et aux femelles gestantes mais à proscrire pour les autres lapins. Pour les eux, choisir des granulés à base de phléoles des prés. La composition notée sur le paquet peut vous aider à choisir les granulés pour votre lapin. Choisir les granulés en fonction de leur teneur en fibres (10% de la matière sèche minimum), protéines (18 à 20%), lipide (3,5% maximum) et calcium (basse).

Les granulés sont une complémentation : en donner de 0 à 1 cuillère à soupe par jour par lapin au maximum. 

Si vous en donnez plus, le lapin aura tendance à manger moins de foin et pourra développer des problèmes dentaires ou digestifs.

Le foin

Le foin est nécessaire au bon fonctionnement du système digestif des lapins et favorise une bonne usure des dents qui poussent en continu. Le foin à base de luzerne est trop riche en calcium : il pourrait causer des calculs urinaires. Pour les lapins adultes, on choisira un foin à base de phléoles des prés. 

Le foin doit être donné à volonté. Il doit être bien vert, feuillu, non poussiéreux ni moisi, et sentir bon. Disposez le foin dans le râtelier pour éviter qu’il ne soit souillé dans la litière de la cage. Pour conserver toutes ses qualités, il faut le stocker dans un endroit frais, sec, sombre et aéré. Les conteneurs hermétiques ne sont pas adaptés.

Les friandises

Pour faire plaisir à votre petit protégé, rien de plus sain qu’un petit morceau de fruits ou des herbes aromatiques séchées que vous mélangerez à son foin. Il vaut mieux éviter les mélanges de graines, les bonbons et autres barres à grignoter que l’on peut trouver dans le commerce et les animaleries. Trop riches en graisse et en sucre, ces friandises ne sont pas adaptées aux lapins. Vous pouvez également leurs donner des branchages de bouleau, saule et arbres fruitiers non traités qui les occuperont.

Pains, chocolats, bonbons et autres gâteaux destinés aux humains sont à proscrire.

La verdure

Une distribution variée de 100g de verdure par jour, répartie en 2 à 3 repas permet de couvrir les besoins en vitamines et minéraux.

Pour éviter les excès et les carences, donnez 3 à 4 végétaux différents dans une ration. Les nouveaux végétaux doivent être introduits progressivement et en petites quantités, afin de prévenir les problèmes digestifs.

Bien laver et sécher la verdure. Elle doit être donnée à température ambiante. Ne donnez pas de verdure dans un état que vous ne consommeriez pas vous-même. Voici une liste des légumes, herbes aromatiques et fruits que l’on peut donner aux lapins :

  • légumes : Betterave, blette, cardon, carottes (fane et racine), céleri (feuille et racine), chou fleur, rave, vert, brocoli (en pette quantité), concombre, courge, courgette, cresso, (en petite quantité), endive, epinard, fenouil, maïs (jeune pousse en petite quantité), melon, moutarde (feuille), navet (racine et feuille), panais, poivron, potiron, radis, rutabaga, salade, tomate, topinambour
  • herbes aromatiques : Aneth, armoise, basilic, camomille, capucine, cerfeuil, coriandre, laiteron, luzerne, menthe sauvage, mouron blanc, persil, pissenlit, plantain et plantain lancéolé, pourpier, romarin, souci, trèfle blanc, thym, ussilage
  • fruits : Ananas, abricot, banane, canneberge, cerise, citron, fraise, framboise, kiwi, orange, mandarine, mûre, myrtille, pamplemousse, pêche, pomme, poire, prune, raisin (Attention ne jamais donner les pépins qui sont toxiques)