Identification

Email :

Mot de passe :

Mot de passe oublié


"Conformément aux règles du code de déontologie de la profession, certaines rubriques de ce site ne sont accessibles qu'avec l'identifiant et le mot de passe que votre vétérinaire vous a délivré lors d'une consultation."

Actus Clinique

Consultez les dernières actualités de votre clinique vétérinaire

Accueil > Actualité générale

Comment éduquer mon chiot ?

Pourquoi une éducation «stricte» est nécessaire ? Pour que votre chiot soit à sa place dans votre famille (c’est-à-dire dans sa meute), il est bien évident que vous devez être le dominant. S’il existe un flou quant à cette hiérarchie dans l’esprit de votre chien, c’est-à-dire si vous lui laissez certaines prérogatives de dominant, il pourra se rebeller et devenir éventuellement agressif ou destructeur plus tard. C’est pourquoi il est indispensable de mettre dès le départ votre petit chiot à sa place sociale de dominé. Comment s’établit la hiérarchie dans une meute (pour le chien : votre famille) ? En fait, la dominance s’établit autour de 4 points principaux : 1 / L’ACCÈS À LA NOURRITURE le dominant mange en premier, les autres (dominés) le regardent manger, il mange lentement et laisse les morceaux moins « nobles » pour le reste de la meute. 2 / LE LIEU DE REPOS chez le dominant, il est central ou en hauteur et permet de gérer les accès de la maison (ex : le lit, le canapé, le couloir, ou la porte d’entrée). 3 / L’ACCÈS À LA SEXUALITÉ seul le dominant a le droit de s’accoupler en public, les dominés doivent le faire à la sauvette et en cachette du dominant. 4 / L’ACCÈS AU CONTACT ce sont les dominants qui gèrent les temps de contact avec les dominés (quand ils n’ont plus envie de se laisser toucher, ils grognent et mordent rapidement si le dominé ne s’écarte pas). Comment leur appliquer de bonnes règles dès le départ ? Pour que votre chiot se sente donc bien dans sa tête et à sa place dans la famille, il faut : le faire manger après vous (ou alors une heure avant si cela ne vous est pas possible), dans un lieu isolé et en votre absence. La gamelle doit être retirée au bout d’un quart d’heure même si elle n’est pas terminée : un chiot qui boude devant ses croquettes est souvent un chiot qui vous teste pour voir s’il peut adopter un comportement plus dominant. Si le chiot grogne lorsqu’on lui retire sa gamelle, il faut prendre une allure autoritaire (buste en avant, bras écartés, voix forte) et le gronder. Attention : Les chiens dominés peuvent également grogner lorsqu’on approche de la gamelle, mais ils se retirent pour laisser la place au dominant très rapidement. Ce sont généralement des chiens qui mangent très vite et qui ne laissent pas de restes (de peur que le dominant arrive et qu’il les empêche de manger). Ne pas le faire dormir avec vous dans votre chambre ou sur votre lit car la chambre à coucher et le lit doivent être réservés au dominant (c’est-à-dire vous). Il est vrai qu’il est parfois difficile d’entendre le chiot pleurer dans la cuisine et de savoir que si vous le prenez avec vous il va s’arrêter, mais il ne faut pas céder. Vous éviterez ainsi deux types de problèmes : les problèmes de dominance ainsi que les problèmes d’hyper-attachement. Il faut donc lui installer un panier dans un coin d’une pièce (dans la cuisine ou dans le salon) mais pas dans l’entrée, ni dans le couloir, car ce sont des lieux de passage qui permettent de surveiller les allées et venues de tout le monde. Idéalement ce couchage sera installé sous une table, ou dans un lieu dont le « ciel » est bas. Ce lieu de couchage doit être réservé à votre chiot, et il faut éviter d’aller l’y trouver, surtout pour une action désagréable. Si votre chiot mâle vous chevauche comme pour s’accoupler, il faut refuser ce comportement, car la reproduction est réservée au chef de meute. Il faut, dans ce cas, lui dire un « non » ferme et l’envoyer se coucher dans son panier. C’est vous qui devez gérer les contacts avec votre jeune chiot : vous devez choisir vous-mêmes les moments de jeux, de caresses et de câlins avec lui. C’est toujours vous qui devez initier le contact lorsque vous en avez envie. Ceci permet également d’éviter un trop grand hyper-attachement de votre chiot pour vous. Par moment, si vous ne voulez pas jouer, il faut arriver à dire à votre chiot d’aller se coucher dans son panier : ce n’est pas lui qui doit décider, mais vous. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile et quelques écarts sont possibles : tout dépend aussi du caractère du chiot. Certains chiots auront en effet besoin d’une éducation moins ferme que d’autres. Il n’y a pas de règle absolue. La puberté, un moment crucial L’acquisition définitive de la hiérarchie se fait à la puberté : il est donc bénéfique de tout faire pour le mieux dès le départ. Mais les erreurs d’éducation ne sont pas irréversibles... et plus on s’y prend tôt, plus les choses sont faciles à changer. En effet, un chien peut et doit comprendre par l’éducation que, dans une famille, les humains sont les dominants et lui est le dominé. Avec les enfants, il faudra redoubler de vigilance. Un chiot, et même un chien, ne reconnaît pas forcément d’emblée un enfant pour un humain : il recherchera donc à se positionner hiérarchiquement par rapport à cet « être ». Il faut donc veiller à ce que les jeunes enfants ne restent pas seuls et surtout ne soient pas tentés de faire montre d’autorité par mimétisme avec un adulte tant que vous ne connaissez pas les réactions de votre chiot. En revanche, quand il s’agit de rapports avec les autres chiens, l’intervention de l’homme ne sert à rien. Il faut en effet que les chiens établissent leurs rapports dominants/dominés entre eux. Conclusion L’éducation d’un chiot passe par une bonne compréhension du système social dans lequel il se situe. Il est indispensable que tous les gestes quotidiens des membres de la famille lui confèrent une position de dominé au sein de la meute qu’est la famille. En respectant ces principaux conseils, votre animal sera rassuré sur sa position, et votre relation n’en sera que plus équilibrée. Certains vétérinaires se sont spécialisés dans le comportement et pourront vous aider si besoin. N’hésitez pas à nous demander conseil, notre équipe est là pour vous aider.