Identification

Email :

Mot de passe :

Mot de passe oublié


"Conformément aux règles du code de déontologie de la profession, certaines rubriques de ce site ne sont accessibles qu'avec l'identifiant et le mot de passe que votre vétérinaire vous a délivré lors d'une consultation."

Actus Clinique

Consultez les dernières actualités de votre clinique vétérinaire

Accueil > Actualité générale

Retour des beaux jours et des parasites : quels dangers pour nos animaux ?

Le printemps est bientôt là et les parasites de nos chers animaux aussi ! Mais si votre chien ou votre chat a des puces ou des tiques, quels sont les risques pour lui ?
 

Les puces, un réel danger ?

Les puces sont des insectes sans ailes qui peuvent faire d’énormes bonds. Elles se nourrissent de sang. Il existe plusieurs sous-espèces de puces selon leur hôte de prédilection. Les puces se reproduisent très rapidement, une seule puce peut pondre jusqu’à 50 œufs par jour qui tombent dans l’environnement de l’hôte et ne se développent que lorsque les conditions sont optimales. Cela a deux conséquences principales : nous sommes très rapidement envahis de puces même si notre animal n’en ramène qu’une seule de balade et ce n’est pas parce que nous avez éliminé toutes les puces de notre animal qu’il ne reste pas des œufs et larves de puces dans notre habitation (tapis, plancher, moquette, couchage de l’animal…).

Les puces provoquent des démangeaisons notamment lorsqu’elles se déplacent sur votre chien ou votre chat mais elles se nourrissent également de son sang.
 

Ainsi, les animaux, en se grattant intensément peuvent s’induire des plaies, qui peuvent se surinfecter étant donné le caractère septique de leurs griffes. Mais nous observons souvent nos animaux se gratter avec les dents, les chiens et chats avalent ainsi des puces, porteuses de parasites digestifs qui infesteront l’animal. Enfin, certains de nos compagnons présentent une allergie à la salive de puces : les démangeaisons sont alors d’autant plus intensives et une seule piqûre de puce suffit à provoquer une réaction allergique démesurée, nécessitant des traitements anti-inflammatoires et antibiotiques. Les chiens et chats les plus infestés de puces risquent également une anémie : les puces se nourrissent de leur sang à tel point que leurs globules rouges ne peuvent plus se régénérer assez rapidement.

Démangeaisons, allergies, plaies infectées, parasites internes, voire même anémie,
voici les dangers qui guettent votre animal s’il présente des puces. De plus, l’organisme se voit toujours affaibli par les parasites et donc moins résistant contre les différentes maladies.

La solution : un traitement antiparasitaire efficace tout au long de l’année pour tous les chiens et chats de la maison.
En effet, n’oublions pas que les œufs de puces attendent sagement de bonnes conditions pour continuer leur développement : la mise en route du chauffage aux premiers froids par exemple ! De plus, si l’on attend le printemps pour traiter, il est parfois trop tard et les puces sont déjà sur votre animal et dans votre maison.
 

Les tiques, quels dangers pour nos animaux ?

Les tiques sont des acariens qui s’attachent à leurs hôtes par leurs puissantes mandibules en environ 48h afin de se nourrir de leur sang. Une fois repue, elles se laissent tomber à l’extérieur pour soit muer, soit pondre leurs œufs lorsqu’elles ont atteint leur taille adulte. Les œufs ne sont donc pas à l’intérieur de votre habitation !

Toutefois, les tiques peuvent affaiblir un animal lorsqu’elles sont très nombreuses. Selon le climat, certains endroits sont plus infestés de tiques que d’autres, certaines années et certaines périodes de l’année voient apparaître un plus grand nombre de tiques. Ainsi, certains animaux peuvent avoir de nombreuses tiques en même temps.

Ensuite, il faut savoir que les tiques peuvent transmettre un certain nombre de maladies graves :
piroplasmose, ehrlichiose, maladie de Lyme… aux chiens mais les chats aussi peuvent être touchés par des maladies transmises par les tiques (anaplasmose, ehrlichiose, hémobartonellose…). Toutefois, il faut noter que, généralement, les tiques ne transmettent ces maladies qu’après s’être parfaitement accrochées à leur hôte, ce qui vous laisse un délai d’environ 48h pour enlever les tiques de votre animal.

La solution : mieux vaut prévenir que guérir en traitant votre animal avec un antiparasitaire efficace et en examinant votre compagnon à chaque retour de balade.
Le crochet O’Tom est une superbe invention pour enlever les tiques sans aucun risque. Enfin, n’oubliez pas de signaler que vous avez vu, enlever des tiques à votre chien s’il est malade, cela pourrait aider tout vétérinaire dans son diagnostic. De plus, des vaccins pour chiens existent pour certaines de ces maladies, nous serons ravis de vous aider à faire le bon choix en fonction du mode de vie, de l’âge et des risques pour votre chien.

D’autres parasites riment avec l’arrivée des beaux jours, notamment les aoûtats qui, contrairement à ce que leur nom évoque, peuvent être observés dès l’arrivée du printemps. Mais les dangers sont surtout liés aux démangeaisons et surinfections associées. De plus, les principaux antiparasitaires permettent de prévenir ces indésirables.
 
En conclusion, nous vous conseillons de rester vigilants et de ne pas baisser la garde contre les puces et les tiques. Ce ne sont pas des parasites anodins sans danger pour nos animaux. La prévention reste de mise via l’application d’antiparasitaires externes régulièrement (selon les indications du laboratoire) et une surveillance accrue. Nous restons à votre disposition pour vous conseiller le meilleur antiparasitaire pour votre animal.