Identification

Email :

Mot de passe :

Mot de passe oublié


"Conformément aux règles du code de déontologie de la profession, certaines rubriques de ce site ne sont accessibles qu'avec l'identifiant et le mot de passe que votre vétérinaire vous a délivré lors d'une consultation."

Actus Clinique

Consultez les dernières actualités de votre clinique vétérinaire

Accueil > Actualité générale

Apprenez à votre chien à bien accepter votre absence

Ces périodes pendant lesquelles il reste seul doivent être naturelles pour lui et ne causer aucun trouble. Lorsque vous faites l’acquisition d’un chiot, il faut lui apprendre dès le départ à rester seul, de jour comme de nuit, sans que cela soit une source d’angoisse pour ce dernier. Lorsqu’il s’agit d’un chien adulte qui aboie, souille le sol ou encore, détruit tout, lorsque vous êtes absent, c’est toute une démarche de rééducation qu’il vous faudra réaliser, avec l’aide de votre vétérinaire ou d’un spécialiste du comportement.
 

Quelles sont les bases du comportement du chien

Une femelle éduque ses chiots et les sociabilise dès que ceux-ci atteignent l’âge du sevrage. Elle s’éloigne d’eux plus souvent, pour dormir notamment, et répond moins à leurs sollicitations. Ainsi, les chiots apprennent petit à petit à se détacher de leur mère.
C’est la raison pour laquelle, si les chiots sont séparés trop tôt de leur mère, ils seront davantage prédisposés à des troubles du comportement. Il est donc recommandé de laisser les chiots avec leur mère jusqu’à l’âge de 3 mois. Normalement, vers 4 à 5 mois, le chiot a appris à dormir seul.
 

Comment apprendre au chien à se détacher de son maître ?

Ces conseils sont valables pour un chiot comme pour un chien adulte. En revanche, pour le chien adulte, le processus risque d’être un peu plus long et complexe. Votre vétérinaire vous conseillera.
Lorsqu’un chiot arrive dans une famille, il va s'attacher à une personne. Celle-ci doit faire comme la mère : le repousser petit à petit pour qu'il apprenne à devenir indépendant. Par exemple, lorsque votre chiot est constamment collé à vous, qu’il vous sollicite pour des caresses ou pour jouer, ignorez ses demandes et repoussez-le gentiment. Puis peu de temps après, appelez-le pour jouer et vous occuper de lui. C’est toujours le maître qui doit être à l’origine des échanges (jeux, caresses) avec son animal. Cela permet, en plus d’autres éléments, comme la gestion de son alimentation, de conforter l’animal dans position de dominé.
Il faut que ce moment où le chiot reste seul, ne soit marqué par aucune manifestation particulière. On ne lui parle pas, on ne le caresse pas avant de partir. Si cela réconforte le propriétaire, ça ne fait qu’aggraver l’angoisse du chien à être seul. Il faut donc impérativement dédramatiser le départ. Pour cela, vous pouvez vous occuper de votre chien un moment au minimum 30 minutes avant votre départ. Ensuite, vous ne vous en occupez plus jusqu’à ce que vous sortiez de chez vous. Votre compagnon doit comprendre qu’un départ n’a pas d’importance.
Lorsque vous rentrez, refusez les fêtes du chien, repoussez-le et ne vous intéressez pas a lui. Puis, une demi-heure après, vous allez le chercher pour lui faire des câlins et jouer avec lui.

  • Attention : même si votre chien a fait des bêtises, cela ne sert à rien de le gronder. Contrairement à l’impression que l’on en a parfois, un chien ne comprend pas pourquoi on le gronde lorsque ça n’est pas fait sur le vif !! Cela ne fera que renforcer son angoisse.
  • Et surtout, ne nettoyez jamais ses bêtises devant lui.
En appliquant ces règles de bases, au bout d’un moment votre chiot sera parfaitement serein quant à vos absences.
 

Il existe des solutions médicales qui peuvent accompagner votre démarche

En fonction de votre animal, de son âge, de son comportement, votre vétérinaire pourra vous prescrire une aide médicale pour faciliter cet apprentissage.
Ce peut être un diffuseur de phéromones d’apaisement (la même phéromone que celle sécrétée par la mère pendant les quelques jours qui suivent la mise bas pour rassurer ses bébés).
Il se présente sous forme d’un diffuseur se branchant dans une prise électrique et peut être accompagné d’un collier qui aura la même action.
Ce produit est donc idéal lors de l'arrivée d'un chiot chez vous pour le premier mois afin qu'il dorme bien la nuit et apprenne à rester seul la journée.
Pour un chien adulte, ces phéromones le rassureront de la même manière, elles moduleront son état émotionnel, diminueront son stress et permettront donc d'éviter les aboiements, les souillures et les destructions. Ces phéromones facilitent la rééducation.
Votre vétérinaire pourra également vous orienter vers des traitements ponctuels plus forts s’il estime que cela est nécessaire.
 

Conclusion

L’apprentissage de la solitude doit s’effectuer le plus tôt possible. De simples règles appliquées chez le chiot éviteront les angoisses de votre chien lorsqu’il sera seul. Si votre chien est adulte, il sera possible progressivement de lui apprendre à patienter seul. N’hésitez pas à demander conseil, dans tous les cas, à votre vétérinaire qui aura à sa disposition la possibilité d’associer un produit externe pour apaiser l’animal le temps de son apprentissage.
Sachez que contrairement à ce que l'on pense généralement, les problèmes de comportement ne s'arrangent pas avec l'âge, mais au contraire, ils empirent souvent. Et selon les races, certains chiens acceptent et vivent mieux que d’autres le fait d’être éloignés du maître pendant un moment.