Identification

Email :

Mot de passe :

Mot de passe oublié


"Conformément aux règles du code de déontologie de la profession, certaines rubriques de ce site ne sont accessibles qu'avec l'identifiant et le mot de passe que votre vétérinaire vous a délivré lors d'une consultation."

Actus Clinique

Consultez les dernières actualités de votre clinique vétérinaire

Accueil > Actualité de la clinique

LES EXPERTS DU MONDE ANIMAL A LA TV - RENTREE ATTENTION AU COUP DE BLUES!

“OFF ! Secrets et coulisses” avec les experts du monde animal le 10 septembre sur France 4
Mardi 10 septembre à 20:45, pour ce premier numéro inédit de la rentrée, Alexandra Alévêque, vous emmène, depuis le Jardin d'Acclimatation, découvrir les secrets des experts du monde animal.
Immersion dans le zoo de Mulhouse, le plus beau zoo d’Europe, particulièrement impliqué dans la préservation des espèces qui a accueilli l’année dernière 370 000 visiteurs venus admirer les 1200 pensionnaires. Puis dans une clinique vétérinaire du Morbihan pour y suivre le travail de 20 vétérinaires ruraux qui se répartissent le travail pour s’occuper des 40 000 bovins, 2 millions de volailles, 90 000 porcs et 4 500 chèvres de la région.

Coulisses du plus beau zoo d’Europe

Off ! Secrets & Coulisses vous ouvre les portes habituellement fermées des coulisses du zoo de Mulhouse. Ce zoo particulièrement impliqué dans la préservation des espèces, est même le leader internationalement reconnu par la communauté scientifique, pour son expertise sur les gibbons et les lémuriens. Un envers du décor remarquable, où nous pourrons partager sans restriction les activités de Jean-François, Isabelle et Séverine, les soigneurs, et de Benoît, le vétérinaire. Nous pourrons assister à la vie quotidienne et aux soins des 1200 pensionnaires du zoo. Nous serons les témoins privilégiés de la vie du parc zoologique et botanique, et nous comprendrons les enjeux de la préservation de la nature et de la biodiversité, à travers ce site où règne à chaque instant cette formidable détermination, obsession, vocation de chouchouter, reproduire et conserver les espèces en danger…

Coulisses d’une clinique vétérinaire

Off ! Secrets et Coulisses s’est immiscé dans les coulisses de la clinique vétérinaire de Malestroit, en plein Morbihan. Dans cet établissement, 20 vétérinaires se répartissent le travail pour s’occuper des 40 000 bovins, 2 millions de volailles, 90 000 porcs et 4 500 chèvres de la région des éleveurs très souvent démunis face aux maladies de leurs bêtes. Pour eux, chaque animal perdu a un coût non négligeable. La santé de leur élevage, c'est la clé de leur propre survie. Mais qui sont ces vétérinaires ruraux ? Quelles sont leurs spécialités ? Ils s’appellent Jacques, Dominique, Aurélie ou Marie. Ce sont eux qui travaillent au quotidien pour la santé des élevages mais également pour la santé publique. Ce sont les premiers remparts contre les épidémies, le premier maillon de la chaîne chargé de contrôler la santé des animaux comestibles. Leur mission est capitale : anticiper toute maladie et sa propagation. C’est cet esprit et cet univers que veut « capturer » l’oeil de Off ! Secrets &Coulisses.

Source: http://www.coulisses-tv.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=1471:%E2%80%9Coff-secrets-et-coulisses%E2%80%9D-avec-les-experts-du-monde-animal-le-10-septembre-sur-france-4&Itemid=396


L'enquête FACCO (Chambre Syndicale des Fabricants d'Aliments Préparés pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres Animaux Familiers), a été menée sur le terrain par la SOFRES en octobre/novembre 2012 auprès de 14.000 foyers français, représentatifs en terme de Région, Habitat, Taille du foyer, Age et catégorie socio-professionnelle.

Les points-clés de l'étude 2012 sont les suivants :

- 63 millions d'animaux (chiens, chats, poissons, oiseaux et petits mammifères) partagent la vie des familles françaises,
- Le taux de possession reste stable. 48,4% des foyers possèdent au moins un animal de compagnie alors qu'ils étaient 48,7% en 2010,
- La population canine continue de diminuer avec une perte de 100 000 chiens par an en moyenne entre 2010 et 2012. La population féline croit à un rythme de 200 000 chats par an sur la même période,
- La population d'oiseaux retrouve quasiment son niveau de 2004, après estompement du phénomène grippe aviaire,
- La population de petits mammifères atteint un niveau bas record avec une perte de 200 000 animaux par an en moyenne entre 2010 et 2012.

La population française d'animaux familiers et leurs maîtres
Des animaux familiers dans un peu moins d'un foyer français sur deux.

En 2012, plus de 63 millions de chiens, chats, oiseaux, poissons et autres petits mammifères partagent la vie des familles françaises.

La population de chiens, avec 7,42 millions, poursuit sa décroissance (-2,24% versus 2010) alors que la population de chats, avec 11,41 millions, augmente de 4,11%.

La population de poissons (34,99 millions) augmente de près de 11% versus 2010. Les difficultés liées au dénombrement des poissons incitent toutefois à la prudence dans l'interprétation de ces chiffres.

Confirmation du retour à la normale amorcé en 2010, la population d'oiseaux se stabilise et retrouve son niveau de 2004, antérieur à la crise de l'influenza aviaire et des contraintes alors imposées.

La population de petits mammifères atteint un niveau bas record avec une perte de 200 000 animaux par an en moyenne entre 2010 et 2012.

Quelques caractéristiques de la population canine
7 chiens sur 10 sont de race ou d'apparence de race. Le Labrador reste largement en tête des races possédées, suivi du Yorkshire terrier et du Caniche.

48,9% de la population canine sont des mâles, dont 25,2% sont castrés. 51,1% sont des femelles dont 48,3% sont stérilisées.

Indice de la responsabilité des maîtres, le taux de stérilisation augmente régulièrement d'année en année (37% de la population totale de chiens, +4,5 points par rapport à 2010).

Population féline
Les chats sont en majorité non achetés, et près de 3/4 sont des chats européens. Les Siamois suivis des Persans et Chartreux restent les races les plus possédées.

44,4% sont des mâles dont 80,6% sont castrés et 55,6% sont des femelles, dont 74,5% sont stérilisées.

Sur l'ensemble de la population de chats, le taux de stérilisation de chats est de 77,2%, en augmentation de 3 points vs 2010.

Sources: http://www.animalinfos.fr/Actualites-La_population_danimaux_de_compagnie_en_France-605



Santé - Rentrée : attention au coup de blues !


Comme nous, les animaux peuvent être perturbés par la reprise. Le Dr Laetitia Barlerin et la Fondation 30 Millions d’Amis vous donnent différentes astuces pour diminuer le stress de votre compagnon lié à la rentrée.

Rentrée : attention au coup de blues !Détérioration, perte d’appétit, malpropreté... Les signes qui peuvent témoigner d’un certain mal-être chez votre animal au retour des vacances sont nombreux. Mais pas de panique : il a juste le blues ! La rentrée implique, comme pour les humains, un certain changement de rythme et d’habitudes. De petits traumatismes faciles à décrypter et à traiter au quotidien.

Accordez-lui du temps

Qu’il vous ait accompagné durant les vacances ou vous que vous l’ayez placé quelque temps durant votre absence, ces deux situations ont un point commun : celui d’avoir bouleversé sa routine. Et le retour au bercail ne déroge pas à la règle, celle de chambouler son petit train-train ! Les conséquences de ce désarroi sont alors nettement visibles : « Le chien ne mange plus, ne joue plus, ne s’intéresse à rien, passe la journée à se lécher ou à dormir, indique le Dr Laetitia Barlerin. On observe également des animaux qui détruisent, mâchouillent, font des trous dans le jardin... En réalité, ils essaient de s’occuper. »
Nos propres changements d’habitudes sont aussi à l’origine de ses perturbations. L’animal ne comprend pas la raison pour laquelle on s’absente pour aller travailler, ou pourquoi les enfants reprennent le chemin de l’école. Habitué pendant 15 jours à être en quasi permanence à nos côtés, il se retrouve soudainement seul. L’incompréhension est grande. Si l’animal est resté en pension, il est tout à la fête de retrouver son maître. Mais là encore, avec la reprise des activités, il souffre à nouveau de notre absence : « Il faut par exemple allonger la durée de la promenade du chien, ou accorder davantage de séances de jeu et de câlins à son chat », conseille le Dr Barlerin. Les signes d’anxiété devraient alors disparaître.

Préparez-lui sa rentrée

« On organise la rentrée des enfants, pourquoi ne préparerait-on pas celle de nos animaux ? » s’interroge Laetitia Barlerin. Les gestes sont très simples : « Une semaine avant la fin des vacances, laissez votre animal seul une heure pour qu’il se réhabitue à votre absence. Au retour chez soi, cachez les croquettes du chat dans l’appartement, achetez-lui un nouveau jouet ! Trouvez un nouveau lieu de promenade pour votre toutou, un parc, une forêt qu’il ne connaît pas. » L’important est d’effacer le sentiment d’abandon qui gagne l’animal au moment de la rentrée.

S’il refuse de s’alimenter, ne pas dramatiser : il ne se laissera pas mourir de faim. En revanche, rien n’empêche d’agrémenter ses habituelles croquettes de mets un peu plus savoureux : fromage, poisson, charcuterie... de façon exceptionnelle bien sûr. L’appétit devrait revenir progressivement. Laissez le temps à votre animal de se réhabituer à son « ancienne » vie.

Si au bout de 15 jours, aucune amélioration n’est constatée, une visite chez le vétérinaire s’impose. Il aura alors recours à un traitement léger : « Les animaux se remettent très vite lorsqu’on les aide », conclut le Dr Laetitia Barlerin.
 
Source: http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/2183-rentree-attention-au-coup-de-blues-video.html



Conseil pratique - Chien ou chat trouvé : les bon reflexes


Que faire lorsque l’on trouve un chat ou chien qui semble perdu ou abandonnée ? 30millionsdamis.fr vous donne quelques pistes pour effectuer les bonnes démarches pour retrouver son propriétaire.
 
Face à un animal perdu ou abandonné, quelle attitude adopter ?
La réponse n’est pas si évidente que cela. Si l’on respecte à la lettre ce que dit la loi, la première chose serait de l’amener à la fourrière. C’est elle ensuite qui se chargera de retrouver les propriétaires ou de le placer en refuge en cas d’abandon. « La mairie est responsable de tous les chiens errants et divagants sur la commune (article L211-21 du code rural), confirme Audrey Noblet, juriste à la Fondation 30 Millions d’Amis. Les personnes trouvant un chien ou un chat sur la voie publique doivent, théoriquement, le conduire à la fourrière ». Pour obtenir les coordonnées du lieu, il suffit de contacter la municipalité. Si elle est fermée, un affichage extérieur doit vous fournir toutes les informations nécessaires.   

Collier, tatouage, puce ?
Il est toutefois tout à fait possible d’effectuer les recherches soi-même à condition de tout mettre en œuvre pour retrouver les maîtres des animaux perdus. « La loi précise que l’on dispose de huit jours ouvrés pour effectuer les démarches et contacter les propriétaires. Mais attention : ceci est obligatoire ! Sinon, le fait de garder l’animal pourra être considéré comme un vol », indique Audrey Noblet. Premier réflexe : regarder si le chien ou le chat recueilli porte une médaille indiquant les noms et coordonnées du propriétaire. Si tel est le cas, le contacter directement. Sinon, vérifier si l’animal est tatoué ou pucé. « La loi oblige les propriétaires à faire identifier leurs chiens et chats sur le fichier national d’identification des carnivores domestiques (I-cad), explique la juriste. Ainsi, tous les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de quatre mois et les chats nés après le 1er janvier 2012 et âgés de plus de sept mois doivent être tatoués ou pucés ».
Les tatouages sont effectués à l’intérieur de l’oreille ou sur la face interne des cuisses. Dans tous les cas, rester vigilant ! Un animal – sans être nécessairement méchant – peut avoir des réactions imprévisibles engendrées par la peur ou le stress.
Quant à la puce, implantée sous la peau de l’animal, elle n’est pas visible.
Une seule solution: aller chez le vétérinaire qui dispose d’un lecteur de puces et aura accès au fichier qui permettra de connaître le nom des maîtres. Soit il décidera de s’occuper lui-même de les contacter, soit il vous donnera leurs coordonnées. Dans le second cas, un coup de fil peut suffire. Si la personne est injoignable, il faudra alors envoyer un courrier avec accusé de réception (élément de preuve indispensable en cas de litige). A savoir : les particuliers peuvent aussi contacter le fichier par téléphone au 0810 778 778 (prix d'un appel local) ou via Internet www.i-cad.fr pour avertir de la découverte de l’animal. En revanche, il est fort peu probable que l’organisme transmette les informations concernant les propriétaires.

Si vous n’obtenez aucune réponse, le chien ou le chat passe du statut de « perdu » à celui d’« abandonné ». « Au bout de huit jours, le cachet de La Poste faisant foi, si personne ne répond aux appels téléphoniques et au courrier, le chien est considéré comme sans propriétaire », confirme Audrey Noblet. Trois options s’offrent alors : le mener à la fourrière, le confier à un refuge... ou procéder aux démarches en vue de son adoption auprès de l’I-CAD si l’animal est identifié ; et s’il ne l’est pas, il vous faudra, au préalable, le déclarer auprès des services municipaux.

Sources: http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/6522-chien-ou-chat-trouve-les-bon-reflexes.html